La France apparaît comme une destination de référence pour les capitaux et les talents étrangers.


"Tableau de bord de l’attractivité de la France ÉDITION 2018", Business France, lu décembre 2018

Elle enregistre une forte progression des flux investissements Directs Entrants (+39 % des flux) avec 44,2 Md€, par ailleurs créateurs d’emploi (+16%).

 

La France devient ainsi le 2e pays européen jugé le plus attractif derrière l’Allemagne et devant le Royaume-uni; les entreprises allemandes, indiennes et chinoises positionnent la France comme la 1re destination en Europe pour les investissements étrangers; elle continue d’occuper la première place en Europe pour l’accueil des projets industriels.

 

« De cette 9e édition, on retiendra trois grands enseignements » :

 

– Le premier : les atouts structurels de la France conservent, voire renforcent leur excellence; la qualité des infrastructures (2 exemples : l’électricité est l’une des moins chères d’Europe, et à très faible intensité carbone ; l’aéroport Paris-Charles de Gaulle au premier rang européen pour le fret et au 2e pour le nombre de passagers).

 

– Le deuxième : l’écosystème s’améliore avec un environnement réglementaire et administratif qui se modernise. Selon l’étude E-Government Survey 2018 des Nations unies, la France se classe à la 9e place mondiale de l’e-administration (5e place européenne), et à la 4e place de notre échantillon. La France est particulièrement efficace dans la qualité et l’accessibilité des services en ligne, dont elle occupe la 4e place mondiale.

 

Le troisième : l’accès au financement des entreprises. Sur les 3 premiers trimestres de l’année 2018, la France se place au 3e rang de l’échantillon en termes de montants levés (RU 5,1Md€, Allemagne 3,1Md€, France 2,8 Md€) et 2e en termes de nombre d’opérations (RU 588, France 431, Suède 246, Allemagne 216); l’accès des PME et des TPE aux crédits de trésorerie s’améliore.

 

Pour autant, certains observateurs insistent sur les nécessaires efforts à mener pour améliorer le coût du travail et le poids de la fiscalité sur les entreprises. Les réformes engagées depuis un an comme celle du code du travail, et celle de la fiscalité, portée par la loi de finances pour 2018, ainsi que la loi PACTE visant en particulier à accroître les performances des TPE et PME, contribuent à corriger ces handicaps.

Les résultats du Tableau de bord 2018 font état d’une progression de la France sur 22 des indicateurs passés au crible.

 

L’image économique de la France s’améliore : les enquêtes portant sur l’attractivité de la France plébiscitent la taille du marché intérieur, la qualité des infrastructures de communication et de transport, celle de la formation, la qualification des salariés, ainsi que l’innovation et la R&D, et la productivité du travail

La France est devenue une place de choix pour lancer sa startup, grâce à des formalités de création d’entreprise simplifiées et à un dense réseau d’incubateurs et d’accélérateurs présents aux quatre coins du territoire; le plus grand campus de startups au monde, Station F, a ouvert ses portes à Paris cet été.

L’excellence et la renommée de notre système d’enseignement supérieur, comme la langue française, sont nos atouts pour attirer en France les étudiants étrangers. Avec plus de 240 000 étudiants accueillis, la France est le 4e pays mondial d’accueil des étudiants en mobilité internationale, derrière les États-Unis et le Royaume-Uni.