Synthése - juin 2017

(articles jugés les plus importants de la note)


  • Création d’entreprise, auto-entrepreneuriat et reprise


    • 15 364 transmissions de PME et 5 638 cessations en 2014

      Source : "LA CESSION TRANSMISSION DES PME ET DES TPE", les carnets de BPCE l'Observatoire, mai 2017

      15 364 cessions de PME/ETI ont été identifiées en 2014 (en recul de 6% au regard de 2013); 10 619 sont "certaines" (en recul de 4,6%); 4 745 sont "probables" (en recul de 9%).Elles sont à comparer aux 5 638 cessations dont 63% sont le fait de cessations judiciaires. certaines idées reçues sont une fois encore mises à mal: - la probabilité de cession dépend davantage de l'effectif que de l’âge de leur dirigeant -Une autre idée reçue consiste à assimiler cession des PME et absorption par une grande entreprise; or celles-ci captent 1 à 2% des entités de moins de 100 salariés et environ 5% au-delà. -Les transmissions familiales observées trois années révolues après la cession ont un taux de survie est toujours supérieur aux autres types de cession.  


    • La cession-transmission des TPE, une opportunité pour l’économie ?

      Source : "LA CESSION- TRANSMISSION DES PME ET DES TPE", Les carnets de BPCE l'Observatoire , mai 2017

      Au total, 45 761 sociétés commerciales de moins de 10 salariés ont ainsi été cédées ou transmises en 2014 (2,7% du parc de TPE analysé), à comparer à 38 371 disparitions judiciaires et 62 902 disparitions non judiciaires, soit au total 147 034 disparitions ou cessions (8,6% du parc des TPE en société). L'étude est particulièrement inintéressante et demande à lire l'article dans la note d'analyse ou à consulter l'étude disponible sur internet. 


    • TPE et PME, 2 logiques de cessions-transmissions différentes

      Source : "LA CESSION- TRANSMISSION DES PME ET DES TPE", Les carnets de BPCE l'Observatoire , mai 2017

      3 idées à rectifier: -75 700 cessions transmissions et non 60 000 chaque année,  comme cela est habituellement dit, dont 58 000 cessions à des tiers, 10 454 transmissions familiales et 7 252 ventes via holding ou cessions de titres ; dans le même temps, 237 436 cessations ont eu lieu. -la fin d’activité a un impact limité sur les cessions -la taille des entreprises l'emporte sur l'âge pour expliquer la fréquence de la cession L'article développe par ailleurs une comparaison TPE et PME/ETI et fournit quelques données sur les transmissions familiales.


    • Les entreprises créées sous forme classique poursuivent leur progression

      Source : Chiffres évolution de la création d'entreprises au cours des 12 derniers mois, André Letowski, juin 2017

      la création sur les 12 derniers mois a progressé de 2,9%, mais de 5,8% en créations classiques (en hausse permanente depuis 2010), alors que les autoentrepreneurs chutaient de 1,1%; ces derniers connaissent une presque stabilité en données, toutes activités du moins, au regard des 12 mois antérieurs mais pas au regard de la période 2010-2014 (-25%). Les créations classiques progressent d'environ 10% dans 3 activités liées aux entreprises (info/com, services aux entreprises, industrie), mais aussi dans les activités immobilières, les transports étant toujours en explosion du fait d'Uber et des livraisons à domicile.


    • Sensibilisation à l’entrepreneuriat/intention de créer


      • 22 à 36% des français disent être informés en vue de créer/reprendre

        Source : "Les Français et l’entrepreneuriat" BNP Parisbas/Opinion Way, juin 2017

        12% disent avoir déjà crée une entreprise et 3% repris une entreprise. 11% ont l'intention d'en créer/reprendre dans les 2 ans à venir (mais 5% cherchent encore quel sera leur projet); 54% disent jamais. Un sondage qui ne nous apprend pas grand chose de nouveau (hors la relation avec la banque, dont les résultats paraissent particulièrement "favorables", ce qui m'interroge) mais donne des informations plus récentes.


      • Conjoncture


        • Financement, aides financières publiques


          • Une diminution de la cote Banque de France entre 2009 et 2013 et une légère reprise en 2014-2015

            Source : "l'impact potentiel des notations bancaires sur le financement des PME" Nota-PME, mail du 29 mai 2017

            Conçu sur la base de la longue expérience de son fondateur Patrick Sénicourt, NOTA-PME est un nouveau service en ligne de notation bancaire de l’entreprise, analyse financière, diagnostic et évaluation de la TPE-PME. Labellisé par le Pôle de compétitivité Finance Innovation, il vient d'être choisi comme référence par le site INFOGREFFE. L'analyse s'appuie sur diverses sources de la Banque de France. La Banque de France cote les entreprises dont le CA est supérieur à 750 K€; elle en revendique environ 250 000 (seulement 16% des quelque 1 600 000 sociétés immatriculées en France) ; ainsi, 84% des TPE-PME échappent à son radar. La cotation des entreprises s'est fortement dégradée au fil des ans; mais les dernières données disponibles remontent à 2015; 2016 semble une meilleure année; il faudra attendre l'automne 2018 pour disposer des données 2016 (plus marquées par le CICE).


          • Quelques unes des actions du commissariat à l’égalité des territoires

            Source : "rapport d'activité 2016 du Commissariat Général à l'Egalité des Territoires", juin 2017

            L'action de l'Etat en faveur des territoires est peu connue et est partiellement recensée dans ce rapport


          • Accompagnement des créations, des TPE et PME


            • BGE Réseau est très orienté vers les chômeurs, les femmes, les publics de la politique de la ville

              Source : "Rapport d'activité 2016", BGE, mai 2017

              BGE réseau, ce sont 45 associations fédérées, 550 implantations, 900 salariés et 750 administrateurs bénévoles qui ont contribué à 17 589 créations d'entreprise et 29 725 emplois nouveaux; pour ce faire 501M€ ont été mobilisés. Jungo, le système d’information de BGE qui permet la gestion au quotidien de la relation de chaque structure BGE avec les porteurs de projet, les chefs d’entreprises et les financeurs contient plus de 500 000 parcours de porteurs de projet et permet un reporting et une cartographie précise des actions BGE.  


            • France Active a accompagné 7 400 entreprises individuelles ou solidaires en 2016

              Source : "VOUS DONNER LES MOYENS D’AGIR : rapport d'activité 2016", France Active, juin 2017

              France Active a conseillé, financé, mis en réseau 7 362 entreprises individuelles ou solidaires (31 000 entreprises en portefeuille), en création (66%), reprise (22%) en développement 12%), voire en reconversion. 23 097 projets ont été accueillis, voire réorientés; 13 936 ont été accompagnés. 35 700 emplois ont été ainsi créés ou sauvegardés. En termes de profil créateur, 85% étaient issus du chômage; 48% étaient des femmes.


            • Innovation, R&D


              • La filière numérique : les métiers concernés, leur chiffrement leur évolution

                Source : "Vision prospective partagée des emplois et des compétences La filière numérique", Cereq/France Stratégie, juin 2017

                Les entreprises de la filière numérique (au sens du Comité stratégique de la filière numérique du Conseil de l’industrie) emploient en 2014 environ 700 000 salariés en équivalent temps plein. Une vision plus large de l’économie du numérique (secteur des contenus et supports culturels, commerce de détail, fabrication de câbles et fibres optiques) aboutit à une estimation d’environ 860 000 salariés EQTP. En plus de ces effectifs salariés, on peut estimer qu’environ 80 000 personnes exercent ces activités comme indépendants. Un document qui fait un point précieux sur les définitions et les recherches conduites.  


              • Secteurs d’activité


                • Le commerce en ligne: de 8,4Md€ en 2005 à 71,3Md€ en 2015

                  Source : "commerce en ligne" Site de la DGE, juin 2017

                  Le chiffre d'affaires est passé de 8,4Md€ en 2005 à 25 en 2009, puis 53,4 en 2013 et 71,3 en 2015 (en progressions de 16% entre 2014 et 2015). Cette croissance 2014-2015 provient à la fois de l’augmentation du nombre d’acheteurs (+ 2,5%), de l’augmentation de la fréquence d’achat (+ 14,5%) et de l’élargissement de l’offre avec la création de nouveaux sites marchands (+ 16%).


                • Economie sociale et solidaire


                  • 13 millions de bénévoles en France, un chiffre en hausse

                    Source : "LA FRANCE BÉNÉVOLE ", Recherches&solidarités, juin 2017

                    On estime, à 13 millions le nombre de bénévoles présents dans au moins l’une des 1.300.000 associations aujourd’hui actives. L’augmentation constatée ces 6 dernières années est plus particulièrement portée par les hommes (23% d’entre eux étaient bénévoles en 2010, ils sont 27% en 2016) et par les générations de moins de 50 ans. La proportion des bénévoles présents régulièrement, chaque semaine dans leur association, a augmenté entre 2013 et 2016  (de 10,5% à 11,2). Un article particulièrement riche à qui s’intéresse au bénévolat


                  • L’ESS, quelles faiblesses, quelles forces?

                    Source : "Perspectives de l'ESS 2017", document de synthèse, Chambre Française de l'ESS/Eurogroup consulting, janvier 2017

                    L’ESS a encore un potentiel de progression sur les secteurs de l’action sociale et de la santé, qui poursuivent leur développement malgré des vents contraires (concurrence accrue, sur des activités de plus en plus sensibles aux prix) , ceux de la banque et de l’assurance, des secteurs très mûrs, traversés par une montée du réglementaire aux impacts importants, et ceux où elle est peu présente (transports, communication); mais son développement pourrait être entravé par son modèle économique, pas toujours en phase avec les logiques concurrentielles. Un point détaillé dans cet article, pour qui s’intéresse à ce domaine.


                  • L’emploi, le marché du travail


                    • Grandes données de cadrage sur le marché du travail

                      Source : "Une photographie du marché du travail en 2016; le chômage recule de 0,3 point sur un an ", Insee Première N° 1648, mai 2017

                      En moyenne, en 2016, 29,2 millions de personnes de 15 à 64 ans en France sont actives (définitions), soit 71,4% de cette tranche d’âge. Parmi elles, 26,2 millions ont un emploi et 3 millions sont au chômage au sens du BIT; 11,7 millions sont inactives, c’est-à-dire ne travaillent pas et ne  travaillent pas (étudiants, personnes au foyer, retraités...). Voir dans l'article les données plus détaillées.    


                    • 284 100 nouveaux postes de salariés en un an, mais surtout des CDD et des intérimaires

                      Source : "D’après l’Insee, 89 700 postes de salariés ont été créés au premier trimestre 2017", La Croix du 13 juin 2017

                      Selon les chiffres de l’Insee publiés mardi 13 juin, l’emploi salarié a augmenté de 284 100 postes (+1,2 %) sur un an, pour atteindre 24,93 millions de personnes; parmi ceux-çi, 19,12 millions exercent dans le privé (+1,4% sur un an) et 5,81 millions dans la fonction publique (+0,5%).


                    • La formation, les jeunes


                      • Les diplômés du supérieur reviennent vers les grandes entreprises, une fois dans le monde du travail

                        Source :  "Gen Z risisng : french edition", Accenture Strategy, juin 2017

                        25% des étudiants en sortie d'études envisagent de travailler en grandes entreprises; mais plus leur expérience professionnelle s’accroît, plus ils envisagent la perspective de travailler dans une grande entreprise (33%).


                      • 31,6Md€ ont été consacrés à la formation professionnelle dont 45% par les entreprises

                        Source : "La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2014 La part de l’effort global de formation dans le PIB se stabilise", Dares Résultats N° 041, juin 2017

                        En 2014, 31,6Md€ sont consacrés à la formation professionnelle continue et à l’apprentissage. Au global, les dépenses de formation concernent d'abord les actifs (60% dont 42,8 pour ceux du privé et 17,4% ceux du public), puis les jeunes (23,7% dont 17% l'apprentissage), les personnes en recherche d'emploi (15,1%).  


                      • Publications des abonnés à la note d'analyse


                        • « L’entrepreneuriat: des logiques aux pratiques d’action », Michel Marchesnay

                          Michel n'est plus à présenter quant à son immense apport et à sa militance en faveur de l'entrepreneuriat et ce depuis si longtemps, et même alors qu'il a pris sa retraite. L’ouvrage présente l’entrepreneuriat sous forme de onze essais accessibles. Il aborde l’histoire, les acteurs, les méthodes et les stratégies des TPE et micro-entreprises. Il est destiné à des étudiants et chercheurs, mais aussi des formateurs, intervenants et des entrepreneurs